Loooooping

Est-il possible d’imaginer une Crazy Machine qui contient un circuit de billes sans un looping ?

Nous avons commencé par fabriquer un looping simple mais il n’apportait rien d’extraordinaire…
Nous avons ensuite imaginé faire un double looping mais les anciens l’avaient déjà fait il y a deux ans…

Comment innover et transformer un looping en transfert d’énergie ?

Après plusieurs semaines de recherches, nous sommes heureux de vous présenter notre proposition.

Dans un mouvement de dingue, la bille va effectuer un premier looping et continuer sa course en remontant une pente de l’autre côté.
Perdant son énergie cinétique dans la remontée, la bille s’arrêtera un très court instant, chargée en énergie potentielle de pesanteur.
Cette bille tentera d’effectuer un second looping dans le sens opposé avant d’être bloquée par un loquet mobile.

Nous avons rencontré beaucoup de difficultés pour ce mécanisme.
Arrivée en haut après son premier looping, la bille tournait très fort sur elle-même. Continuant de tourner sur elle-même dans le sens opposé de la descente, elle perdait une énergie de mouvement considérable.
Nous avons ajouté du tape autour de la bille pour augmenter le frottement avec les rails construits. La bille conserve de cette manière un maximum d’énergie pour affronter le second looping.

Merci à nos professeurs pour le coup de main. Nous avons galéré à l’écriture de cet article.

Une vidéo est toujours plus intéressante qu’un long discours.

%d blogueurs aiment cette page :