MILANO – terzo giorno

Après avoir déjeuné et préparé nos valises pour le retour, nous avons préparé un pique-nique pour le dîner. Le programme de cette dernière journée était le plus chargé.

Pour nous rendre dans le centre-ville, nous avons quitté notre auberge en passant la 6e rue la plus chère du monde : la Via Montenapoleone. On y trouve des bijouteries et des magasins de vêtements très chers.

Cette journée est intégralement dédiée à Léonard.

Direction la Pinacothèque Ambrosienne où nous avons rencontré Francesca, une passionnée de Léonard de Vinci. Elle nous a accompagnés pendant toute la visite. Madame Mattucci a géré toute la traduction. Nous avons pu observer des tableaux impressionnants de nombreux peintres dont un notre génie : portrait de musicien. Mais ce musée est surtout le seul endroit au monde où il est possible de découvrir le Codex Atlanticus (Codice Atlantico en italien) : le recueil de dessins et de notes de Léonard.

Nous avons ensuite visité le musée des sciences et des techniques Léonard de Vinci. Ce musée est énorme. Nous nous sommes attardés à la toute nouvelle galerie dédiée à notre star du jour. Des nombreuses œuvres sont exposées : peintures, dessins et surtout de nombreuses maquettes réalisées à partir de ses nombreux dessins techniques.

Nous devions normalement visiter les Navigli. Il s’agit d’un des plus beaux quartiers de Milan où on retrouve un système de canaux et de voies navigables très anciens. Il est encore possible d’y observer des écluses imaginées par Léonard de Vinci.
Mais malheureusement, pris par le temps, nous avons dû récupérer nos valises à l’auberge et prendre le car en direction de l’aéroport de Bergame.

Petite anecdote de fin de séjour, nous avons bien failli revenir sans notre cryptex. Contrairement à nous, les policiers italiens ne rigolaient pas vraiment lorsqu’ils ont fouillé le sac de notre professeur.

Nous rentrons d’un séjour inoubliable avec des souvenirs plein la tête. Avec plus de 25 000 pas par jour, c’était très intense et fatiguant malgré tout. A notre avis, peu d’entre nous seront présents demain.

%d blogueurs aiment cette page :